giovedì 12 gennaio 2017

La Croix
(Nicolas Senèze) Le grand maître de l’Ordre a interdit toute collaboration des membres avec la commission d’enquête nommée par le pape François. À l’occasion de ses vœux au corps diplomatique accrédité auprès de l’Ordre souverain de Malte, mardi 10 janvier à Rome, son grand maître, Fra’ Matthew Festing, a répété que le renvoi du grand chancelier, début décembre, était « un acte d’administration interne du gouvernement » de l’Ordre. (...)