domenica 14 gennaio 2018

La Croix
(Mélinée Le Priol) Bien qu’elle n’aille pas de soi dans le Vaucluse, bastion du Front national, la mobilisation de certains paroissiens en faveur des migrants n’en est pas moins bien réelle. Plus de deux ans après, l’émotion suscitée par l’appel du pape à accueillir des familles de réfugiés est quelque peu retombée dans les paroisses de France. À Valréas, cité de caractère située dans l’ancienne enclave des papes (Vaucluse), une association paroissiale s’est formée dès la fin 2015 : chaque réunion attirait alors une quarantaine de personnes. (...)